2 Ángeles films


Aller au contenu

Manuel Polls Pelaz

Descripción

Manuel Polls Pelaz

Cinématographie de Manuel Polls Pelaz

Engendré ‘maragato’, dans la vieille Castille, Manuel Polls Pelaz est né à Barcelone en 1960, et quelques semaines après se déplace avec ses parents à Malaga, où il passera son enfance pour revenir ultérieurement en Catalogne. À Barcelone il participe très jeune aux soirées cinéma de l’école des Maristes, où il écrit ses premiers scénarios pendant qu’il prépare son baccalauréat et s’initie dans les enquêtes de naturaliste de terrain, études qu’il continuera plus tard à la Faculté de Biologie de Barcelone. De 1985 à 1988 il travaille pour obtenir un doctorat au Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, puis à l'Université de Genève. C’est à cette période qu’il s’initie à la critique de cinéma, et publie quelques articles sur l'histoire du cinéma suisse et sur le néoréalisme italien, ainsi que des essais, la plupart dédiés à l’oeuvre du réalisateur italien Michelangelo Antonioni. En tant que scénariste, il remporte avec le film “La Brume” (1988) le prix Memorabilia à l’inauguration de la Cinémathèque CAC du Nouveau Centre de Culture Grütli de Genève. À son retour à Barcelone, il assume le travail de scénariste, réalisateur et producteur de toute sa filmographie:


“Salida del estadio” - “Sortie du stade”,
court-métrage fiction, tourné à Barcelone, 1990-1992
"La ciudad sin puentes" - “La ville sans ponts”,
court-métrage fiction, Barcelone, 1989-1992
"Palomas en la carretera" - “Pigeons sur la route”,
court-métrage fiction, Saragosse, 1991-1992
“La Jungla” - “La jungle”,
inachevé, fiction, 1991
“La invitación” - “L’invitation”,
court-métrage fiction, Barcelone, 1993
“Fuego en el lago” - “Le feu au lac”,
court-métrage fiction, Genève, 1994-1999
“El Pan” - “Le pain”,
moyen métrage fiction, Barcelone-Gérone, 1994-2000
“Un silencio demasiado ruidoso” - “Un silence trop bruyant”,
essai cinémystique, Barcelone, Madrid, Sud de la France, 2000-2002.
“Recuerdos de un Olvido” - “Souvenirs d’un oubli”,
long métrage fiction, Andalousie et Murcie, 2003-10
“La luz W” - “La lumière W”,
essai cinémystique, Grenade, 2005-6
“Cuevas" - “Cavernes”,
essai cinémystique (en attendant montage), Grenade, 2004-?
”Almas de Dios” - “Ames de Dieu”,
long métrage documentaire (en attendant montage), Grenade, 2005-?
"Te llamarán Cecilio" - “On t’appelera Cecilio”,
long métrage documentaire (en cours), Grenade, 2003-?
“Todavía” - “Encore”,
long métrage documentaire (en cours), Grenade, 2006-?
“El Camino” - “Le chemin”,
long métrage
documentaire (en cours), Grenade, 2004-?
“Morir es imposible” - “Mourir est impossible”,
essai cinémystique (en cours), Barcelone, Valencia, Madrid, Grenade, 2001-?
“Invisible Malagnou”,
essai cinémystique, Genève, 2006-2010
“L’Entretien Malagnou”,
long métrage documentaire, Genève , 2008-2010
"Le don des larmes",
court-métrage fiction, Grenade, 2012
“Antonio el Demiurgo” - “Antonio le démiurge”,
long métrage documentaire, Barcelone, 2009-13



Autres activités cinématographiques:
Président fondateur de
La Fàbrica de Cinema Alternatiu (La Fabrique de Cinéma Alternatif) (Barcelone 1993-1997)

Fondateur de"
L’Alternativa
(Festival du Film Alternatif de Barcelone : 1994-1997)

Président de Fundación
La Jungla, entité organisatrice des 3 éditions du Marché de Cinéma Européen de Barcelone (1997-1999)

Directeur du
Festival NET (Nouveaux Talents Européens) de Cinéma d’Eté de Barcelone (1997-1999), inclus dans le Festival d'été "Grec" de Barcelone.

Partenaire du distributeur de films
Tecnicamente Dolce® (1997-99).

Titulaire de la maison de production
2 Ángeles Films®, fondée en 1988.

Au cours de la période 1993-1999 il devient partenaire actif et membre de nombreuses associations, entités professionnelles et artistiques espagnoles, signe plusieurs manifestes de cinéma alternatif et collabore en tant que critique de films et essayiste dans différentes publications, y compris le magazine "Historia y Vida", et comme correspondant en Catalogne pour le magazine “Plano Corto” de la Plate-forme de Nouveaux Réalisateurs.

À partir de la fin de l'année 2002 à aujourd'hui, il développe son activité cinématographique de façon libertaire depuis Grenade, dans le cadre de
Guadalcine®, dédié au genre forgé par lui-même de cinémystique et dirige le ciné-club “La Cueva del Ojo” (“La Caverne de l’Oeuil”) dans le quartier populaire de Sacromonte (voir www.guadalcine.com).


Revenir au contenu | Revenir au menu